Association Andre Beucler - Plan du site


En raison des perturbations dans le courrier électronique générées par les spams et les filtres consécutifs mis en place, nous vous remercions de nous signaler par d'autres voies (téléphone, courrier postal) tout message resté sans réponse. (voir page l'Association).




André Beucler
1898 - 1985


« C'est peut-être dans l'examen de ce que je désire que je trouverai l'explication de mon être,
mais le désir est trop beau pour que je l'étudie et trop violent pour que je lui résiste.
»


Livres
d'André Beucler
disponibles
chez les libraires

Pour les libraires
en ligne
cliquez ici

 

ROMANS
 

Gueule d'Amour
Folio - Gallimard
 

Le Mauvais Sort
Le Castor astral
 

RECITS
 

La Ville anonyme
Imaginaire - Gallimard
Analyse de l'œuvre :
 Nuit blanche n°102

SOUVENIRS
 

De St-Pétersbourg à
St Germain des Près

Gallimard
 

Plaisirs de mémoire
Gallimard
 


PORTRAITS
 

Vingt ans avec
Léon-Paul Fargue

Mémoire du livre
 

Les Instants de Giraudoux
Le Castor astral
 

TRADUCTION
 

Dostoïevski
Mémoire d'une vie

Mémoire du livre
 

Dostoïevski
Mémoire d'une vie

Mercure de France
Le Temps retrouvé
2011

NOUVELLES
 

Entrée du Désordre
Phébus
 
RÉCIT

Vallée du Doubs
La Clé à molette

Ces rééditions sont disponibles dans toutes
les librairies
et
en ligne
chez les libraires référencés
ici

Les collectionneurs trouveront aussi
un grand nombre d'éditions originales
dans les librairies de
livres anciens
Homme de lettres français du XXe siècle, grande figure de la créativité littéraire de l'entre-deux guerres. Son œuvre romanesque, riche de plus de 20 romans dont Gueule d'amour porté à l'écran avec Jean Gabin par Jean Grémillon, s'inscrit à l'origine de la modernité narrative et la formalise. Grand Prix de la Société des Gens de Lettres pour l'ensemble de son œuvre, officier de la légion d'honneur.

Ecrivain, scénariste, dialoguiste puis producteur de très nombreuses émissions de radio, ses souvenirs sont un témoignage indispensable à la connaissance des milieux littéraires des années 20-30.

 Il fut l'ami de Léon-Paul Fargue, Jean Giraudoux, Joseph Kessel, Jean Cocteau, Saint-John Perse, Paul Morand, Valéry Larbaud, André Malraux, Marie Laurencin, Roger Martin du Gard, Paul Valéry, Pierre Bonnard et bien d'autres ...Homme de lettres français du XXe siècle, grande figure de la créativité littéraire de l'entre-deux guerres. Son œuvre romanesque, riche de plus de 20 romans dont Gueule d'amour porté à l'écran avec Jean Gabin par Jean Grémillon, s'inscrit à l'origine de la modernité narrative et la formalise. Grand Prix de la Société des Gens de Lettres pour l'ensemble de son œuvre, officier de la légion d'honneur.



Actualité 2008
Actualité 2009
Actualité 2010
Actualité 2011
Actualité 2012
Actualité 2013 Actualité 2014 Actualité 2015
Actualité 2016 Actualité 2017 Actualité 2018  


Actualités 2022

Vient de paraître en avril 2022

" L'Écrivain et la publicité" de Myriam Boucharenc
Histoire d'une tentation

La « déesse publicité », qui triomphe à l’Exposition internationale de 1937, peut se vanter d’avoir séduit de nombreux écrivains, et non des moindres.

Mais se souvient-on des slogans, plaquettes et catalogues signés Cocteau, Colette, Cendrars, Valéry et Claudel même, Louise de Vilmorin, Giono, Ponge ou encore Sollers ? De la Belle Époque aux Trente Glorieuses – et jusqu’à aujourd’hui –, de grands noms des lettres ont osé prêter leur talent et parfois leur image aux marques du commerce et de l’industrie, aux nouilles Rivoire & Carret comme aux parfums Lanvin.

Ce livre, illustré d’images d’archives et de collections, ressuscite enfin l’histoire occultée de cette publicité d’auteur, à lire et à voir : surprenante, drôle, souvent très belle. Il interroge la tentation – celle de vendre l’âme de la littérature au diable marchand –, qui a permis aux écrivains de se médiatiser, de gagner leur vie en divertissant leur plume, non sans enrichir leur œuvre où coule discrètement de l’encre de source publicitaire.

André Beucler qui s'intéressait aussi à toutes les formes de l'art : le cinéma, la photographie, le graphisme et la poésie du quotidien, a aussi été séduit par ce que l'on nommait dans son enfance : la réclame. Elle devint la publicité.

Il admira les dessinateurs, fut charmé par les slogans et fut un pionnier de l'édition publicitaire. Ce livre détaille et dévoile cet épisode méconnu d'André Beucler.

Myram Boucharenc réalise une analyse très documentée de cette forme de littérature à laquelle se prétèrent de nombreux écrivains des méconnus aux plus illustres.


Éditions Champ Vallon
Collection "Détours"
14 x 22 cm, 344 pages
ISBN 979-10-267-1055-4
29 €


Vient de paraître au 10 mars 2022

" Une saison dans le roman" d'Émilien Sermier
Exploration moderniste : d'Apollinaire à Supervielle (1917-1930)



Éditions Corti
Collection "Les essais"
614 pages
Dimension : 13,5 cm × 21,5 cm × 4,0 cm

ISBN : 978-2-7143-1273-0
Prix : 26,00 euros

Au coeur des Années folles, toute une constellation de poètes part à l'aventure du roman. D'Apollinaire à Supervielle — en passant par Albert-Birot, Beucler, Cendrars, Cocteau, Delteil, Grey, Havet, Jacob, Jouve, Mac Orlan, Morand, Reverdy, Salmon ou encore Soupault —, nombreux sont les écrivains modernistes à explorer le genre favori de l'industrie littéraire. Dans un climat d'émulation collective, ils expérimentent les formes romanesques selon des formules insolites : non seulement ils perturbent les conventions réalistes, mais ils tonifient le genre en variant ses proportions, ses rythmes, ses énonciations, ses personnages — afin de les accorder au «profond aujourd'hui ».
Ce livre vise donc à combler une lacune dans nos histoires du roman au XXe siècle. Dans une perspective sociopoétique, il montre comment, en marge des oeuvres canoniques de Proust ou de Joyce, et à l'écart du surréalisme, ces textes modernistes de langue française participent au renouvellement mondial du genre. Ainsi réhabilite-t-il un corpus longtemps déclassé, ou mal classé, pour rappeler qu'il a existé en France — et bien avant le Nouveau Roman — un «roman nouveau ».

Émilien Sermier analyse notamment le roman « Gueule d’Amour » d’André Beucler et approfondit la personnalité de l’héroïne Madeleine avec beaucoup de finesse en la resituant dans cette époque des années folles.
Un livre passionnant qui invite à lire des ouvrages séduisants restés absents des manuels scolaires et pourtant écrits dans un style qui ouvre la porte au rêve.


Les nuits de France Culture
Nuit du mercredi 23 février au jeudi 24 février 2022
La Pharmacienne (1ère diffusion : 24/05/1949 Chaîne Nationale)


Louis Jouvet et André Beucler lors de l'enregistrement de La Pharmacienne

D'après la nouvelle de Jean Giraudoux - Adaptation par André Beucler - Interprétation Louis Jouvet, Pierre Renoir, Fernand René, Dominique Blanchar, Suzanne Courtal, Paul Barge, Maurice Lagrenee, Irène Daniel, Marthe Herlin, Georges Riquier, Paul Rieger, Jean Dalmain, Pierrette Juste et Gabrielle Mallet - Réalisation Albert Riera. Musique d'Henri Sauguet.

Jean Giraudoux, Louis jouvet, André Beucler, Henri Sauguet, quatre bonnes raisons d'écouter l'émission sur la page de France culture :
https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/la-pharmacienne-1ere-diffusion-24-05-1949-chaine-nationale


Exposition " Christian Bérard au théâtre de la vie "
Palais Lumière
Quai Charles-Albert Besson 74500 Évian-les-Bains France
du 5 février au 22 mai 2022



Catalogue de l'exposition
"Bérard au théâtre de la vie"

31 x 25 cm
230 pages
couverture cartonnée
34 euros

Silvana Editoriale

Sur son site Françoyse Krier introduit ainsi son reportage sur cette exposition qui se tient à Évian :
Pour la première fois depuis quarante ans, une rétrospective rend justice à un artiste qui, après avoir été la coqueluche du Tout Paris, est tombé dans un relatif oubli : Christian Bérard (1902-1949), dit Bébé, peintre, décorateur et costumier de théâtre, dessinateur de mode, illustrateur… L’exposition au Palais Lumière d’Évian, où l’insolite est superbement mis en scène, permet de (re)découvrir l’esprit créatif et inspiré d’un artiste polyvalent et surdoué, hors du commun, aux multiples talents conjugués.

L’exposition fait l’objet d’un important et magnifique catalogue abondamment illustré dans lequel est repris, au chapitre sur la mode, le texte d’André Beucler qui apporte un témoignage sur l'importance de l'artiste de son vivant.

Ce texte est antérieurement paru dans Arts et Métiers Graphiques n° 58, du 15 juillet 1937.


Nous vous souhaitons
que l'année 2022 vous laisse d'agréables souvenirs



Aquarelle de Jules dit André Beucler - 1920

Déjà, comme toujours, et spécialement le 1er janvier, jour symbolique, se forment derrière nous des souvenirs qui, plus tard, feront sourires, avant de faire partie, de ce que Paul Valéry appelait, un jour de nostalgie, « l’infini des choses usées ». Il faut le dire d’ailleurs et avec émotion, Noël et le Nouvel An sont les fêtes de nos enfants et de nos enfances.

Extrait de l'émission Modes et Travers de ce temps. Étrennes jouets. 1er janvier 1956
Plaisirs de Mémoire et d’Avenir - n° 4 - 2011

 
Actualités 2021

L'imprimerie Darantière
Une histoire d'Éditeurs et de Maistres Imprimeurs
1971 - 2014

Sous la direction de Jacques Poirier et Éliane Lochot

Presses Universitaire de Dijon
Collection : Arts, Archéologie et Patrimoine
Pages : 154 p.
Format : 22 x 27 cm
Parution : 2021
ISBN : 978-2-36441-420-4
ISSN : 1768-1936
25 euros
https://eud.u-bourgogne.fr/histoire/765-l-imprimerie-darantiere-9782364414204.html

 

Maurice Darantière, fut l’un des premiers éditeurs d’André Beucler. Dès 1923, il publia  ses premières nouvelles dans « La Revue de Bourgogne ». Puis il édita en 1926, aux éditions du Raisin, « Le Carnet de Rêves »,  constitué du récit de deux rêves fantastiques où l’auteur imagine être enfermé dans une imprimerie...
En 1927, l’imprimerie Darantière fit de ce premier récit un catalogue de polices de caractères.

En novembre 1921, est paru un très bel ouvrage richement illustré de Jacques Poirier et Éliane Lochot : l’histoire de l’imprimerie Darantière (1971-2014).

Si le nom de Maurice Darantière résonne encore pour les historiens de la littérature moderne, c'est pour avoir réalisé la première édition de l'Ulysses de Joyce, le 2 février 1922.
Pour comprendre pareil fait d'armes, il faut revenir sur l'histoire d'une imprimerie de province sise à Dijon, d'abord estimée des bibliophiles, puis très vite reconnue par de grands éditeurs parisiens : Gallimard lui confia de nombreuses Pléiades, dont, en 1953, la première en couleur (Saint-Exupéry). Mais à partir des années 70, les mutations techniques et économiques eurent peu à peu raison de cette entreprise à l'ancienne.

Face aux nombreux travaux consacrés aux maisons d'édition, le volume s'attache à mettre en lumière cet artisan de l'ombre qu'est trop souvent un imprimeur, et à en sauvegarder la mémoire.


Plaisirs de Mémoire et d'Avenir - numéro Hors-série
Correspondance André et Natacha Beucler - Odette et Pierre Bost
1925 - 1975 - Un demi siècle d'amitié

Édition présentée et annotée par
François Ouellet

286 pages
Format 16 x 24
15 euros

Sommaire

164 lettres de 1925 à 1975

André Beucler et Pierre Bost se sont rencontrés pour la première fois dans les bureaux des éditions Gallimard à l’automne 1924. Entre les deux écrivains, parmi les plus remarquables de ceux nés vers 1900, se noue rapidement une amitié toujours plus vive avec les années, qui ne prendra fin qu’avec la disparition de Bost cinquante ans plus tard. De tempérament différent, ils ont pourtant beaucoup en commun : le journalisme, leur passion pour le cinéma (autant comme critique que comme scénariste) et le music-hall accompagnent quotidiennement leur métier d’écrivain. Ce sont aussi des hommes d’amitié fidèle. Une amitié tout aussi vive unissait leurs femmes, Natacha Beucler et Odette Bost, dont la présence est constante dans leurs lettres.
Cette correspondance privée est toutefois quasi à sens unique, la majorité des lettres de Bost ayant été perdues. Quant aux 146 lettres et cartes de Beucler retrouvées, elles s’offrent comme une généreuse tranche biographique partagée entre deux périodes, D’abord des années 30 jusqu’à la Libération, puis de 1966 à 1975.
De Berlin, Beucler raconte ses tournages à la UFA, ses déplacements à travers l’Europe et ses enquêtes sur le régime nazi (parfois sous pseudonyme par sécurité) qu’il donne à Bost pour Marianne, dont son ami est rédacteur en chef.
Au début de la guerre, la famille se réfugie quelque temps à Montmorillon (Vienne) avant de s’installer à Cannes. Pendant cette période, Beucler est éprouvé non seulement par les événements, mais aussi par la perte de son frère, le pillage de la maison familiale de Bondeval dans le Doubs, puis par le bombardement de son appartement à Cannes où les combats de 1944 sont brefs mais violents.

Les lettres des années 1960-1970 sont composées des activités de la vie quotidienne, des projets littéraires, des émissions à la radio et de la visite des amis comme Charles Vanel, Raoul Ploquin, Charles Spaak, Pierre Bonnard entres autres. La maladie y tient une place récurrente, Beucler souffrant de divers maux et Odette Bost ayant eu de graves ennuis de santé pendant une partie importante de sa vie. Se dévoile ici un André Beucler très intime.

Ce document s’ajoute aux échanges épistolaires de Beucler avec Anita de Madero et avec Roger Martin du Gard précédemment publiés dans ces Cahiers, puis à ceux avec Léon-Paul Fargue édités aux Presses Universitaires de Paris Ouest.


Actualités 2020

Plaisirs de Mémoire et d'Avenir - numéro 8
André Beucler sous le charme de la publicité

Édition présentée et annotée par
Myriam Boucharenc

169 pages
Format 16 x 24
15 euros

 

Sommaire

André Beucler. La tentation publicitaire, par R. Beucler
André Beucler sous le charme de la publicité, par M. Boucharenc

Poésie et publicité : un couple moderne
Publicité et poésie
La publicité
Poésie, paysage et publicité
Littérature publicitaire et bibliophilie commerciale
Livres et manuscrits
Invitations aux voyages
Littérature et publicité
Un grand peuple
L’esprit de clocher
Dessus et dessous des arts appliqués
Les meubles métalliques
Publicité pour la femme
Mannequins
Nouvelles invitations au voyage
Boutiques de rêve
Gare du Nord
Éloge du tourisme
Promesse de l’avion
Voyages de fleurs
L’enchantement de Cannes
Signé Paris
2.000 ans de souvenirs
Almanach de Paris An 2 000
Les Ateliers du goût
Péniche du Musée Grévin
Le Club de la Tour Eiffel

Tenté par le cinéma et par le journalisme, plus tard par la radio, André Beucler céda aussi – le fait est moins connu – au « charme» de la publicité. C’est par ce mot qu’il s’est plu à désigner la séduction qu’exerça sur lui le décor changeant et coloré des affiches et des vitrines, l’ingéniosité des prospectus et des catalogues, la féerie des enseignes lumineuses : toute cette imagerie commerciale dans laquelle les surréalistes virent l’une des manifestations du « merveilleux moderne ».

À cette forme nouvelle de lyrisme du quotidien, il contribua de multiples manières : en spectateur, en auteur et même en acteur de la création publicitaire. Aux côtés de Cocteau, de Pierre Mac Orlan, il prit la défense de celle que Cendrars nomma « la fleur de la vie contemporaine ». Chroniqueur perspicace des réalisations les plus marquantes de son temps, il collectionnait aussi pour sa rêverie personnelle des brochures de voyages du monde entier. Comme bon nombre d’écrivains de son temps, il mit sa plume au service du commerce et de l’industrie, rédigeant de beaux articles pour des catalogues, des programmes ou des revues d’entreprise. Il se fit même éditeur de textes publicitaires et organisateur d’événements promotionnels, jusqu’à ce que le triomphe du marketing et l’avènement de la société de consommation vienne rompre le charme, au tournant des années soixante.

Ce sont les diverses facettes de ce Beucler insolite que nous
découvre ce 8e numéro de Plaisirs de Mémoire et d’Avenir, en même
temps qu’un pan oublié de notre histoire culturelle : celui d’une
époque idyllique où littérature et publicité se donnaient rendez-vous
au carrefour de la poésie, du rêve et du désir.


Les nuits de France Culture
Nuit du lundi 17 août au mardi 18 août 2020
Si la tour n'était contée - 50 ans de radiophonie

Dans cette excellente fresque de près de 4 heures sur les 50 premières années de la radio, quelques minutes sont consacrées à André Beucler (à 1h40m) qui évoque la poésie à la radio et ses amis Paul Gilson et Léon-Paul Fargue.
On peut également entendre les voix de Jean Giraudoux, (à 1h49m), d'André Masson (à 2h00), ainsi que celles de Paul Valéry, Antoine de Saint-Exupéry, Charles Dullin, Jacques Copeau et bien d'autres...

L'émission peut être écoutée sur la page de France Culture


Les nuits de France Culture
Dans la nuit du 20 au 21 mai 2020 à 2h51
Impromptu de vacances - un entretien d'Harold Portnoy avec André Beucler
André Beucler et Harold Portnoy

Dans cette émission rediffusée par les Nuits de France Culture André Beucler évoque les vacances de sa jeunesse, de la Sibérie au Pays de Montbéliard, ses flâneries dans Paris, ses reportages en Europe centrale, et son goût de l'indépendance.

L'émission a été diffusée le 30 août 1965.
L'émission peut être écoutée sur le site :France culture



Tous nos voeux pour l'année 2020


Actualités 2019

Médiathèque Léon Deubel - Belfort -90.000
28 septembre 2019 - 3 novembre 2019

Le mois du livre de Belfort
.
Du 28 septembre au 2 novembre 2019, la Bibliothèque présente une exposition sur le thème de la Russie.

De nombreuses vitrines disséminées dans différents espaces, présentent une importante variété de documents sur la culture, la littérature, l'immigration, et la musique russe. Des affiches évoquent la Révolution de 1917, des photographies incitent à découvrir de somptueux monastères et quelques icones sont également exposées.

Mais n'oublions pas le secteur "Jeunesse" où est exposée une brève rétrospective des illustrations de Nathalie Parain dont son premier livre paru en France Mon chat (1930), dans l'édition originale, , avec un texte d'André Beucler, réédité aux éditions Mémo.

Médiathèque Léon Deubel
Forum des 4 As
90000 - Belfort


Grande foire aux livres de Belfort -90.000
10 octobre 2019 - 3 novembre 2019

Nous serons présents à la 46ème édition de la Foire aux livres de Belfort
le samedi 26 octobre et le dimanche 27 octobre 2019 dans le cadre du Salon des auteurs.

Nous vous présenterons la réédition de Vallée du Doubs et
les derniers numéros de la revue Plaisirs de Mémoire et d'Avenir.

Centre des Congrès de l'Atria
avenue de l'Espérance
90000 - Belfort

 


Présentation au Salon de la Revue
de Plaisirs de Mémoire et d'Avenir
André Beucler : portraits et amitiés littéraires

Nous serons heureux de vous accueillir au Salon de la Revue à Paris les 11, 12 et 13 octobre 2019 pour vous présenter la revue Plaisirs de Mémoire et d'Avenir qui vient de paraître consacrée aux portraits et amitiés littéraires d'André Beucler.

Vendredi 11 octobre 2019 de 20h à 22h
Samedi 12 octobre 2019 de 10h à 20h
Dimanche 13 octobre 2019 de 10h à 19h30

Halle des Blancs-Manteaux
48, rue Vieille-du-Temple
75004 Paris

 


Parution de Plaisirs de Mémoire et d'Avenir n° 7
André Beucler : portraits et amitiés littéraires

Tout au long de sa vie, André Beucler a côtoyé un très grand nombre d’écrivains. Homme d’amitiés plutôt que de groupes, il a traversé de nombreux réseaux littéraires, culturels, journalistiques et éditoriaux selon des liens d’affinités électives.

Plus encore : il n’a cessé de portraiturer les auteurs qu’il a rencontrés et dont il s’est senti le plus proche – pour la presse, pour la radio ou encore en vue d’un troisième volume de souvenirs.

Dans la tradition des portraits littéraires, ses hommages redonnent ainsi une forme de présence à des écrivains disparus, à la faveur d’une écriture toujours chatoyante et volontiers narrative. Ils font revivre des figures connues, et souvent oubliées, issues de la Belle Époque, du modernisme ou encore de la seconde moitié du siècle, de telle sorte que l’on croisera dans ce numéro à la fois Paul Bourget, Charles Maurras, Charles-Louis Philippe, André Gide, Adrienne Monnier, Paul Morand, Blaise Cendrars, Jean Prévost, Max Jacob, Jean Giraudoux, Antoine de Saint-Exupéry, René Laporte, Marcel Aymé, Léon Cathlin, Jacques Porel, Jean Fayard et Pierre-Jean Launay.

Ce florilège de portraits s’avère précieux pour élargir les histoires de la modernité, mais aussi pour revisiter – de l’intérieur – divers modes de vies lettrées, à travers le regard d’un témoin capital du XXe siècle littéraire.


Balade sur le Sentier André Beucler
Réédition de la Vallée du Doubs
aux Éditions de la Clé à molette

L'association André Beucler, en présence de Madame Sylviane Doucelance, maire de Bondeval, a reçu les membres des Amis des livres, association de lectrices de Corcelles les Monts (Cote d'or).

Cette association avait choisi, pour leur sortie annuelle, de venir découvrir André Beucler en cheminant dans les pas de Gueule d'Amour sur le Sentier André Beucler.

Béatrice et Patrick Plaisance ont animé le parcours par la lecture d'extraits de textes tirés de Gueule d'Amour, de Vallée du Doubs et de la Fiancée rebelle, mêlés à quelques aphorismes contenus dans le numéro 3 de Plaisirs de Mémoire et d'Avenir.

L'après-midi s'est terminée à la mairie de Bondeval dans la bonne humeur autour d'un verre et de quelques spécialités francomtoises.


Vient de paraître
Réédition de la Vallée du Doubs
aux Éditions de la Clé à molette

96 pages
Format : 12,5 x 19 cm
Poids : 120 gr
Prix: 15 €

CLIL: 3435

Collection Théodolite
La collection Théodolite se consacre au
paysage et au sentiment de la nature.
Éditions :
La clé à molette
www.lacleamolette.fr
Contact : Alain Poncet
0670313650
lcam@orange.fr

Diffusion: Paon diffusion
contact@paon.diffusion.com
www.paon-diffusion.com

Distribution: Serendip livres
10, rue Tesson 75010 Paris
Tél. 01 40 38 18 14 /
Fax 09 594 934 00

L’auteur :
André Beucler (Saint-Pétersbourg, 1898 - Nice, 1985) est un écrivain aux mille facettes et cent métiers. Blessé en 1917, résistant en 1939, il est presque impossible de résumer une vie trépidante, dont la richesse d’amis, de voyages, de rencontres, nous semble aujourd’hui sidérante.
Dès 1925, il fait une entrée fracassante en littérature avec la Ville anonyme (L’Imaginaire, Gallimard). S’ensuivront plus de quarante-deux volumes (romans, essais, portraits, souvenirs) dont Gueule d’Amour en 1926, resté célèbre pour être incarné au cinéma par Jean Gabin, et Vallée du Doubs.
Résumé :
Initialement paru en 1928, dans la collection Portrait de la France (réunissant Emmanuel Bove, Pierre Mac Orlan, Paul Morand, Jean Giono…), Vallée du Doubs, tout en accomplissant sa mission pittoresque, est un magnifique texte philosophique et nostalgique, d’une grande élégance, sur l’attachement d’une jeunesse cosmopolite et aventureuse au souvenir de sa province dont l’auteur pressent déjà les mutations.
À l’heure où la rivière Doubs, épine dorsale de toute une région, s’assèche désormais chaque été sur plusieurs kilomètres, comme un signe tangible du changement climatique, Vallée du Doubs possède une force évocatrice rare et universelle qui fera écho auprès de tous les lecteurs.
Extraits :
Chaque fois que je parviens, en remontant peu à peu de l’extérieur vers ma solitude, à me délier des serments prêtés aux villes, aux femmes et aux spectacles, j’obtiens un coin de province dont le moindre signe me sauve de la détresse. Dans le même instant, je me sens abandonné et recueilli. […] Le régionalisme est une forme de l’orgueil. D’où l’on peut se risquer à dire que raconter un pays ou une ville, c’est se raconter, c’est faire un roman, et le premier roman possible. Car le roman n’est pas autre chose que l’histoire du lycée, de la première communion, des fiançailles, des jardins, de la famille, des faubourgs, des ponts, des promenades du dimanche, des rivières et des tournées théâtrales qui commencent dans les villes de province avec les premiers bruits de l’automne. Le danger de ces récits est que l’on soit toujours tenté de mettre une ville au-dessus des autres villes, de préférer un fleuve à tous les autres fleuves. Mais voilà, heureusement, un danger qu’il ne faut pas éviter.

[…] Je passe chaque année plusieurs semaines en Franche-Comté, et plus exactement dans le Pays de Montbéliard, car c’est bien un pays à part que celui-ci, n’aurait-il pour défendre et justifier ses différences que ses coutumes particulières et une forte empreinte de la Réforme.

[…] J’ai choisi le plus souvent d’arriver le matin dans cette gare familière qui me rassure après les hésitations de la nuit. Lorsque le train s’arrête dans un grincement de ressorts, bien avant d’avoir essuyé la buée des vitres, et les yeux encore fermés, j’apprends par l’accent des hommes d’équipe que je suis arrivé à bon port.


Apéritif littéraire
autour d'André Beucler à l'occasion de la sortie de Vallée du Doubs
4 mai 2019 de 10h30 à 12h
Médiathèque de Montbéliard
6 Avenue des Alliés, 25200 Montbéliard

Dans le cadre de la Médiathèque de Montbéliard, devant une assistance attentive, Roland Beucler a répondu aux questions de Pascale Eglin et des participants. Il a évoqué notamment les attaches de la famille Beucler avec le Pays de Montbéliard et le parcours de l'écrivain de Saint-Pétersbourg où il est né, à Paris, ses études en Franche-Comté et sa vie romanesque.

 

Publication des Annales
des Journées BEUCLER A L'AFFICHE
18 et 19 novembre 2016
à l'Université de Paris Nanterre
sous la direction des Myriam Boucharenc et Bruno Curatolo

Annales littéraires de l'Université
de Franche-Comté
n° 992
30 rue Mégevand
25030 Besançon Cedex
204 pages

ISBN 978-2-84867-646-3
ISSN 0523-0535
20 euros

Table des matières

Avant-propos
Bruno Curatolo & Myriam Boucharenc
Préambule
Lettre de Claude Sorel à André Beucler
Beucler à l'affiche
Yvon Houssais
L'art du koulibiak. André Beucler, Léon-Paul Fargue et les billets de mille
Pierre Loubier
Le titre comme mode d'affichage
Bruno Curatolo
Entre l'être et le paraître.
L'effet de texte cinématographique dans La Fleur qui chante

François Ouellet
Le plus bel album que l'on puisse rêver :
André Beucler et l'univers visuel des prospectus

Anne Reverseau
Les écrivains à l'affiche : l'exemple de l'hebdomadaire Marianne
Catherine Helbert
Trois rêves de publicité d'André Beucler
Myriam Boucharenc
Dans « la patrie des affiches », André Beucler au pays des soviets
Geneviève Chovrelat-Péchoux
André Beucler :
la fabrication d'une contre-affiche à l'idéologie nazie et à l'antisémitisme

Atinati Mamatsashvili
Bibliographie
Index
Les auteurs


 


Webmaster